selle de cheval mal adaptée

L’équitation est tout un art qui se pratique dans le respect d’une multitude de règles. Pour réussir une telle pratique sportive, il est important que l’animal soit préparé. Cela passe par la mise en place d’une selle de cheval adaptée et ajustée.

Cependant, force est de constater que de nombreuses personnes ne savent pas reconnaître une selle adaptée. C’est pour apporter une solution à cette problématique que cette rédaction est mise sur pied.

S’assurer du bon placement de la selle de cheval

Lorsque vous désirez savoir si la selle de votre cheval et placer correctement, il est primordial que vous puissiez identifier 2 structures anatomiques non négligeables. Il s’agit en réalité de l’arrière de la scapula encore appelée omoplate ainsi que la dernière côte. Dès que vous parvenez à localiser ces 2 structures, vous devez vous assurer que la selle est placée confortablement entre ces dernières.

selle de cheval mal adaptée, comment le savoir

Cela est impératif étant donné que lorsque le siège est installé en avant de la scapula, les mouvements d’épaule sont entravés. Cela impacte par la même occasion les mouvements des antérieurs. Si par contre la selle est installée en arrière de la côte, vous devez savoir que cette dernière ne repose plus sur les vertèbres thoraciques.

Dans ce cas précis, les experts disent qu’elle est placée sur les vertèbres lombaires de l’animal.

Quelques recommandations pour s’assurer du bon ajustement de la selle de cheval

De nombreuses recommandations peuvent être suivies en vue de savoir si la selle du cheval est ajustée de la meilleure des façons. Ainsi, il vous faut dans un premier temps prêter une attention particulière à la gouttière. Il est important que cette dernière dispose d’une largeur adaptée au cheval afin de lui éviter les douleurs aux vertèbres thoraciques.

A lire aussi  Quelles clôtures pour vos moutons ?

De plus la selle de cheval ajustée n’est pas censée rester en contact avec le garrot. Cela veut tout simplement dire qu’elle ne doit pas être au-dessus ou sur les côtes de l’animal. Il faut qu’elle soit stable lorsqu’elle est posée.
En effet, il ne faut pas qu’elle puisse bouger de gauche à droite ou de bas en haut lorsque l’animal est en plein mouvement. Prenez garde à ne pas installer la selle de façon à ce qu’elle dépasse la dernière côte. Cela est une erreur qui est souvent commise lorsque le siège est un peu trop long.

Par ailleurs, les panneaux doivent bénéficier d’une symétrie excellente. Ces derniers se doivent d’être posés uniformément sur le dos de votre cheval. En outre, l’angle des panneaux situé à l’arrière est censé être le même que celui du dos.

Lorsque l’assise horizontale ne vous permet pas une installation, verticalisée, alors, la selle n’est pas posée idéalement. Pour profiter du confort que peut offrir le siège de votre cheval, vous devez comprendre qu’il doit vous offrir une assise horizontale vous permettant une verticalisation parfaite.

Vérifier les contre sanglons

Pour être sûr que votre selle de cheval et bien adapter et ajuster, vous pouvez contrôler les contre sanglons. En réalité, ces derniers sont connus pour s’installer au passage de sangle en vue d’éviter que la selle ne bouge.

Il est recommandé que vous en possédiez 3 afin que vous puissiez choisir efficacement ou fixer la sangle compte tenu de la morphologie du cheval.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.