sabot de cheval

Le cheval fait partie d’un des plus grands mammifères herbivores qui existe aujourd’hui. Il est ongulé à un sabot unique en son genre. C’est une espèce de la famille équidés, lesquels ont évolué au cours des milliers d’années.

Possédant une structure anatomique pas très différente de celle des humains, ils deviennent vite des animaux de compagnie de grande classe. Que faut-il savoir du pied de ce dernier ? Nous aborderons davantage le sujet dans la suite de cette rédaction.

Quel est le mode de fonctionnement du pied du cheval ?

De nombreuses personnes pensent que le pied du cheval se résume uniquement au sabot. Cependant, plusieurs d’entre elles ignorent qu’il s’agit d’une structure un peu plus complexe qu’elle en a l’air. Car le pied du cheval est constitué de plusieurs types de tissus tels que :

  • L’os ;
  • Les tendons ;
  • Les cartilages ;
  • Les vaisseaux sanguins ;
  • Les nerfs ;
  • Etc.

Le sabot se présente donc comme une boîte cornée qui garantit la protection du pied du cheval.

Le sabot

Tout comme les ongles des humains, le sabot cheval est constitué de kératine. Il s’agit d’une structure assez rigide pour garantir la protection des structures internes du pied. De même, cette dernière est assez souple pour jouer le rôle d’amortisseur. En apprenant la théorie de galops, vous constaterez que le pied se divise en 4 grandes régions à savoir :

  • Les mamelles ;
  • La pince
  • Les quartiers
  • Les talons
A lire aussi  Quelle est la durée de vie d’un cheval ?

La partie interne

En grande partie, le pied du cheval est composé des tendons, des ligaments et aussi d’os. Vous ne le savez certainement pas, mais il y a un os dans le sabot du cheval. Dans une structure anatomique, ce pied est différent de celui des humains. En effet, le squelette du pied de cheval se constitue de trois phalanges. Ces dernières viennent compléter l’os petit sésamoïde. Il est également connu sous le nom de « os naviculaire ».

En général, cette anatomie correspond à la moitié des doigts des humains. C’est pourquoi certains spécialistes l’appellent le « doigt du cheval ». Pour résumer, il faut donc dire que le pied du cheval correspond aux doigts d’un humain. Il dispose également de 3 phalanges dont 2 sont considérés comme le doigt du cheval.

La mobilité du pied d’un cheval se garantit par les tendons. Il s’agit précisément de ceux qui font la jonction entre les muscles et les os. Le maintien de chaque articulation est garanti par une série de ligaments. Il faut noter également que le pied d’un cheval dispose d’énormes veines et artères lui permettant d’avoir une bonne oxygénation.

Par ailleurs, la structure du pied d’un cheval permet à cet animal d’avoir la capacité de supporter les pressions pendant les efforts. Il peut s’agir par exemple de la réception des obstacles, du piaffer ou même des courses. Pour avoir une compréhension plus claire, vous devez savoir que si un cheval pose son pied au sol, ce sont ses talons qui viennent à l’appui. Étant donné que la corne est souple, les talons s’écartent et abaissent l’ensemble des structures du pied de cet animal. De ce fait, la fourchette peut alors entrer en contact du sol. Ce qui lui permet d’amortir au maximum les chocs.

A lire aussi  Qu’est-ce que l’emphysème de cheval ?

Comment savoir si son cheval a de beaux pieds ?

Aujourd’hui, il est très important d’avoir une connaissance permettant de distinguer les défauts et les qualités des pieds de son cheval. Bien que de nombreuses personnes en négligent, cela a un impact considérable sur la locomotion et la santé de ce cheval.

Comment savoir si son cheval a de beaux pieds ?

Pour savoir si votre cheval à de beaux pieds, la première des choses à faire est de le mettre au carré et de jeter un regard sur ses pieds de face et de profil. Ensuite, vous devez commencer par regarder les antérieurs à l’appui de votre cheval.

À ce niveau, l’orientation du pied doit être en conformité avec les règles d’aplomb. En d’autres termes, l’angle de la ligne suivie par la pince doit être compris entre 47 et 53 ° avec l’horizontal. Pour y arriver, vous devez utiliser votre rapporteur.

Pour être certain de l’état des pieds de votre cheval, vous devez vérifier si la ligne de continuité située entre la pince et le paturon est rectiligne. Concernant la taille, le pied doit avoir un volume moyen.

Par ailleurs, une vérification doit être faite au niveau des 2 pieds antérieurs afin de savoir si ces derniers sont symétriques. Il s’agit précisément d’un critère incontournable de l’examen des pieds. Pour finir, jetez un regard sur la qualité des structures du pied. C’est-à-dire que la paroi doit être dure, lisse et de couleur unie.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *