allure du cheval

Étymologiquement, l’allure désigne la manière dont se déplace une personne, sa manière de se tenir et de se comporter. Cette définition s’applique aussi aux chevaux et les allures du cheval correspondent à la façon dont il se déplace.

Comprendre les différentes allures et vitesses d’un cheval fait partir des principales notions à retenir lorsque l’on débute par exemple l’équitation. Vous désirez mieux comprendre les diverses allures et vitesses d’un cheval, mais vous ne savez comment vous y prendre ? Retrouvez ici les différentes allures d’un cheval.  

Les allures naturelles du cheval

Avant toute chose, il faut notifier que les allures naturelles sont celles du cheval en liberté. Le cheval lorsqu’il est libre, à son propre équilibre qui n’est pas forcément le meilleur. On en retrouve de toutes sortes qu’il est important de maitriser.

Le pas

Le pas est une allure marchée et qui s’identifie comme étant une allure naturelle du cheval. Il correspond à quatre temps égaux séparés et est connu de tous comme étant l’allure la plus lente du cheval.

Elle se décompose comme suit : postérieur droit-antérieur droit et postérieur gauche-antérieur gauche. Lorsqu’un cheval adopte une allure au pas, sa vitesse de déplacement se situe généralement entre 7 et 8 km/h. C’est-à-dire qu’il parcourt près de 110 m/min.

En réalité, l’allure au pas est une allure calme qui assouplit et muscle le cheval. Lorsque vous pratiquez ce type d’allure avec votre cheval avant une séance de travail, cela lui permet d’être dans les bonnes conditions de travail. Aussi, cela permet à l’animal de pouvoir mieux récupérer après les différents exercices allure cheval.

A lire aussi  Tout savoir sur le cheval albinos

Le trot

Tout comme le pas, le trot est aussi une allure naturelle du cheval, mais qui lui est très contraire. Pendant que le pas est une allure à quatre temps, le trot quant à lui est une allure à deux temps.

Dans un premier temps, l’animal effectue une action diagonale où il fait suivre son postérieur gauche de son antérieur droit suivi d’un mouvement de projection afin de marcher.

Dans un second temps, c’est le postérieur droit qui suit l’antérieur gauche toujours suivi d’un mouvement de projection. Cette allure est connue de tous comme étant une allure sautée. La vitesse de déplacement du cheval à cette allure est de 14 km/h. Le trot peut être à la fois ordinaire, rassemblé ou allongé comme pour le galop.

Le galop

Le galop est également une allure naturelle de marche du cheval et qui correspond plus à une allure à trois temps. Le cheval galope en fait soit sur l’antérieur droit, soit sur l’antérieur gauche. Lorsqu’il galope, le cheval peut aller à une vitesse moyenne de 21 km/h et même atteindre un maximum de 55 km/h.

Le galop du cheval

Toutefois, il faut préciser qu’il existe une grande variété de galop. On distingue entre autres : le galop à juste, le galop à faux ou contre galop, le galop rassemblé, le galop allongé et le galop désuni.

Les allures artificielles du cheval

Au nombre des diverses allures que détiennent les chevaux, on distingue également les allures artificielles. Étant très différentes des allures naturelles, les allures artificielles sont celles qu’apprennent les chevaux lors de leurs dressages. Ce sont en fait des allures non instinctives. Elles ont généralement plus de style et d’élégance que les allures naturelles. On distingue parmi ses allures :

A lire aussi  Comment muscler les épaules d’un cheval ?

Le passage

Le passage qui est une allure artificielle se rapport plus du trot qui est une allure naturelle de par sa manière de se faire. Le passage est un fait un trot écourté et raccourci qui à une cadence extrême et va jusqu’à la réalisation d’un temps de suspension de chaque base diagonale. Le temps de suspension entre chaque marche est fortement marqué. Cette allure demande un très bon niveau de dressage et de souplesse du cheval.

Le piaffer

Tout comme le passage, le piaffer est aussi une allure artificielle du cheval et qui se rapporte également au trot. À ce niveau, le piaffer consiste à effectuer le trot sur place. L’élévation des membres en suspension ici est plus prononcée que dans le passage. Il faut aussi dire que le piaffer demande également un bon niveau de dressage et de souplesses afin que le cheval puisse l’effectuer.

Au nombre des diverses sortes d’allures artificielles pour chevaux, on retrouve également le cabrer, la courbette, la ruade, la cabriole, la croupade.

Les allures défectueuses du cheval

Les allures défectueuses du cheval font également parties des différentes allures et vitesses du cheval. Ce type d’allure est généralement lié à une malformation, un défaut de conformation, une douleur voire même une médiocre utilisation du cheval.

Au nombre des allures défectueuses du cheval existantes, on retrouve le traquenard, le galop désuni, le reculer et le running walk.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.