emphysème de cheval

Les animaux tout comme les êtres humains souffrent à un moment donné de leurs existences de divers maux qu’il est important de prendre en compte. Tel est le cas des chevaux qui souffrent généralement d’emphysème le plus souvent en période de fraicheur.

Vous désirez en savoir plus sur cette maladie afin de maitriser comment y remédier ? Retrouver ici tout l’essentiel.

L’emphysème cheval : qu’est-ce que c’est ?

Encore connu sous le nom de pousse, d’asthme équin ou d’obstruction récurrente des voies respiratoires, l’emphysème du cheval est une maladie très grave et incurable qui détruit en réalité ses alvéoles pulmonaires. C’est une maladie respiratoire chronique qui s’étend de la trachée du système respiratoire de l’animal jusqu’à ses poumons.

L’emphysème cheval : qu’est-ce que c’est ?

 L’emphysème représente en fait pour le cheval ce que l’asthme représente pour l’homme. C’est une maladie qui oblige le cheval à émettre une certaine force avant de pouvoir respirer. Lorsqu’un cheval est atteint de cette maladie, il a généralement du mal à expirer l’air de ses poumons et doit donc contracter ses muscles abdominaux afin de pouvoir mieux respirer. C’est une maladie qui a un symptôme très particulier qu’il est important de connaitre afin de pouvoir vite la repérer sur son cheval et y remédier.

Quelles sont les manifestations de l’emphysème ?

Avant toute chose, il faut préciser que l’emphysème est une maladie de chevaux qui concerne généralement les chevaux de plus de 7 ou 8 ans d’âge. Il se transmet également de manière génétique et attaque aussi bien toutes les races de chevaux que tous les sexes. Cette maladie est connue pour se manifester uniquement par la toux. C’est son principal symptôme, mais pas le seul.

A lire aussi  Comment se passe la reproduction de chevaux ?

On observe également diverses sortes de manifestations de cette maladie qui sont généralement dues à l’inflammation des voies respiratoires. Au nombre de ceux-ci, on retrouve la contraction des bronches du cheval qui favorisaient le transport de l’air jusqu’à ses poumons. Cela conduit donc à une difficulté respiratoire pour le cheval. Mis à part la contraction des bronches du cheval comme manifestation de la maladie de l’emphysème, on retrouve également l’augmentation de la production du mucus qui peut former des bouchons au niveau des narines de l’animal.

Aussi, vous pourrez constater que la fréquence cardiaque de votre cheval augmente considérablement. Cela est dû en fait aux multiples efforts qu’il fournit afin de pouvoir mieux respirer. L’animal emmétra également des bruits respiratoires bizarres tels que des sifflements ou des crépitements. Vous observerez également un amaigrissement spectaculaire du cheval. Tous ses symptômes doivent vous alerter sur la santé de votre animal afin que vous puissiez savoir quoi faire pour le soigner. Il est donc important de rester attentif au comportement de son cheval afin de vite repérer cette maladie.  

L’emphysème : quelles sont ses principales causes ?

Lorsque l’emphysème n’est pas d’origine héréditaire, c’est qu’elle est causée par de nombreux facteurs et ces facteurs sont essentiellement environnementaux. En réalité, l’emphysème est une maladie entièrement environnementale. Ses principales causes sont la poussière, le pollen, les moisissures du foin et de la paille voire même une mauvaise litière du box. Quand bien même le cheval arrive à combattre ses facteurs grâce à ses systèmes de défense immunitaires, il devient faible en face de l’abondance des facteurs environnementaux provoquant l’emphysème. Il est donc important d’aider son cheval à faire face à ses facteurs et à recouvrer sa pleine santé.

A lire aussi  Tout savoir sur le pied du cheval

L’emphysème : comment se traite-t-il ?

Avant tout, il faut préciser de nouveau que l’emphysème est une maladie incurable. Il n’existe donc pas de véritable traitement entrainant une guérison totale de l’animal. Il existe juste quelques traitements hygiéniques et médicamenteux pour soulager les douleurs et favoriser la respiration du cheval.

Les traitements hygiéniques  

Les traitements hygiéniques ne sont pas des solutions à faire consommer au cheval, mais consistent plutôt à modifier les habitudes du cheval. Ce type de traitement vise à modifier l’environnement du cheval afin d’améliorer son confort de vie. Pour y parvenir, vous devez veiller à ce que le cheval ne respire plus de la poussière. Vous devez également arrêter de lui donner du foin sec ; balayer de temps en temps son écurie et éviter qu’il soit en contact avec des gaz irritants. Par ailleurs, il est également recommandé de veiller à son alimentation. Vous pouvez prendre conseil auprès d’un vétérinaire pour savoir comment l’alimenter.

Les traitements médicamenteux

Il faut notifier que les traitements médicamenteux sont uniquement nécessaires lorsque les divers maux du cheval deviennent sévères ou encore pour gérer les périodes de crise. Pour donc traiter votre cheval avec les médicaments, vous pouvez simplement faire usage d’anti-inflammatoires, de bronchodilatateurs ou encore de mucolytiques.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.