robe de cheval

Chaque animal de la faune détient une qualité qui lui est réservée. Son teint et tout ce qui caractérise sa race sont uniques. Concernant les chevaux, un terme revient irrémédiablement. Il s’agit de la robe cheval. Découvrez l’essentiel sur ce vocable, dans cet article.

La robe cheval

La race chevaline regroupe une multitude de chevaux avec des couleurs hétérogènes. Dans le langage équin, cela est nommé robe de cheval. Dorénavant, lorsque vous entendrez ce nom, comprenez qu’il s’agit de la couleur de ce grand mammifère. Cependant, quand vous en prenez un, il peut posséder une teinte unique ou en détenir plusieurs à la fois.

Pour déterminer la robe d’un cheval, plusieurs facteurs sont pris en compte. Vous devez regarder ses yeux, sa fourrure ou ses crins pour ensuite définir leur couleur. C’est ainsi que vous pourrez connaître le nom donné à la robe de votre cheval. L’étude poussée de la génétique permet dorénavant de connaître à l’avance la couleur que possédera un poulain.

D’une telle manière, vous pourrez élever vos chevaux et donner le pelage souhaité à leur descendance. Pour la réussite de votre mission, vous devez toutefois maîtriser certains détails relatifs à la couleur d’un équin.

Les catégories de robe de cheval

L’étude du cheval a révélé que les couleurs de cette espèce animale peuvent se répartir en quatre groupes. Par conséquent, vous distinguez la famille des alezans, celle des noirs, les bais puis les autres.

A lire aussi  Tout savoir sur le pied du cheval

Alezan

Dans cette classe de robe se trouvent l’alezan brûlé, le palomino et le café au lait. Cette espèce de cheval détient principalement un pelage de couleur fauve ou de ses nuances et des yeux foncés. À aucun moment, vous ne trouverez des poils roses ni des yeux bleus chez ces types de chevaux. Cependant, vous en découvrirez avec des crins plus clairs que leur pelage.

cheval avec une belle robe

Noir

Dans cette catégorie, tout est de couleur noire chez les chevaux. Que ce soit les poils, les crins, la peau ou les yeux, tout est fuligineux. Vous y retrouverez néanmoins le noir pangaré avec la particularité de posséder une couleur partant du marron au fauve sur certaines parties de son corps.

Bai

Cette classe de couleur regroupe le bai, l’isabelle et la souris. Les chevaux de ce genre possèdent invariablement un pelage cendré, marron ou fauve. Il est possible que leur poil soit des nuances de ces couleurs. Cependant, cette race chevaline détient la peau et des crins noirs. Vous verrez que leurs extrémités sont également ébène. Les chevaux de robe bais ont de même les yeux foncés. 

Autre

Cette famille rassemble toutes les couleurs qui ne sont pas présentes dans les catégories antérieures. Ainsi, vous trouverez le blanc, la crème, le gris et le chocolat. Leur pelage est de même couleur et peut comporter des nuances. Hormis la crème avec des yeux clairs, les chevaux possédant une des robes restantes détiennent des yeux foncés.  

La notion de robe de cheval ne se limite pas uniquement à cette explication de base. Chaque équin étant spécial, sa couleur possède des spécificités qui le démarquent des autres.

A lire aussi  Comment soigner et retirer la gale de boue du cheval ?

Les spécificités d’une robe de cheval

La robe de cheval représente pour ce grand mammifère une espèce de signature grâce à laquelle, vous pourrez le distinguer parmi toute une race. Dès lors, ils sont particularisés par différents gènes, le mélange du pelage, les panachures, les adjonctions et les marques.  

Les gènes

L’élément génétique des chevaux joue un rôle important dans la modification de leur robe de base. Son intervention est la cause de différents changements qui surviennent sur les diverses parties de leur corps. Pour ainsi dire, ils sont classés comme suit :

  • Le gène Perle ;
  • Le gène Silver ou Dapple ;
  • Le gène Champagne ;
  • Le gène Dun ;
  • Le gène Crème ;
  • Le gène Blanc ;
  • Le gène Gris.

Les mélanges

Le mélange des poils chez le cheval constitue un élément non négligeable pour son identification. À la robe de base, peut se panacher un pelage noir ou blanc. Suivant le degré d’apparition de chacune de ces couleurs, la robe de base mue. Ainsi, son appellation diffère et peut devenir par un mélange de poils blancs, granité, mélangé ou grisonnant. Si la couleur de base se mêle à du noir, la couleur devient fumée.    

Les panachures

La présence de panachures s’identifie sur la détection de mélange de poils et de la robe de base. Ainsi, ils se divisent en deux :

  • Le pie composé de balzan, overo, tobiano, sabino et tovero ;
  • Le tacheté constitué de rayé, cape, cape tacheté, léopard, bringé et marmoré.

Chacune de ces panachures de type différent se distingue par une plage de teinte blanche ou colorée sur la robe de base et des attributs propres.

A lire aussi  Comment vermifuger un cheval ?

Les adjonctions

Une adjonction est une particularité supplétive de la robe de cheval. Elle peut s’appliquer aux poils, aux crins ou à la peau de l’équin. Les adjonctions envisageables sont variées. Dès lors, vous pouvez obtenir des crins lavés, argentés ou mélangés.

Les marques

Une marque représente un signe que vous pourrez dénicher sur une partie du corps du cheval. Pour bien la décrire, il faut considérer des éléments comme sa localisation ou sa forme. Selon son emplacement, un vocable approprié est employé. Sur le front, il est désigné en-tête ou liste lorsqu’il est sur le chanfrein.

En hippologie, l’orientation des poils se caractérise par les épis. Vous pouvez donc en distinguer deux sortes. L’épi divergent et l’épi convergent.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.